Bio semi-sérieuse à usage des médias et des théâtres

Thomas Wiesel a réussi à se faire une place dans le paysage humoristique suisse romand. Derrière ses faux-semblants de premier de classe, il débite avec un style authentique et minimaliste ses punchlines ciselées, n’épargnant personne, et surtout pas lui-même.
Depuis ses débuts en 2011, il parcourt les scènes de Suisse Romande et de francophonie, des théâtres aux festivals d’humour en passant par les repas de soutien de clubs sportifs. Il a également distillé des chroniques d’humour pour La Première, LFM, One FM, L’Hebdo et le Temps.
Dès 2014, il multiplie les allers-retours vers Paris, où il a notamment participé à la 8ème saison du Jamel Comedy Club sur Canal+, à l’émission Quotidien présentée par Yann Barthès, ou encore à La Bande Originale avec Nagui sur France Inter. Il s’est également produit au Québec, à Londres, en Afrique du Sud ou en Belgique.
En 2018, entouré de la nouvelle génération d’humoristes romands, il décortique l’actualité dans Mauvaise Langue sur RTS1, premier Late Show en Suisse Romande qu’il anime avec son complice Blaise Bersinger.

En 2019, il lance « Ça va. », spectacle dans lequel il s’attaque à sa nouvelle cible : lui-même. Il se livre, se raconte, se plaint, beaucoup, se moque, et surtout tient à vous rassurer : Ça va, promis.